ACTUALITÉS


 

Le monde de la cinéphilie est en deuil, avec le départ de Jean Douchet.

Cet immense critique, penseur et théoricien du cinéma, fut dès le début de Lycéens et apprentis au cinéma dans les années 90, l’un des intervenants réguliers du dispositif, un infatigable passeur de l’éducation à l’image, à l’époque où ce terme ne recouvrait principalement que la découverte et la transmission du film de cinéma, comme objet d’art, d’émerveillement et de compréhension du monde.

Pour parler de Jean Douchet, laissons la parole à un autre de nos fidèles et précieux intervenants en analyse filmique, Dominique Caron :

 

Jean Douchet nous a quittés…

Vive émotion à cette triste nouvelle, que partagent tous ceux qui le connaissaient, même un peu. On a beaucoup rappelé sa grande connaissance du cinéma, son aptitude à parler des cinéastes de son temps -ceux de la Nouvelle vague bien sûr,-  mais tant d’autres aussi …ne serait-ce qu’Hitchcock, dont il était fin connaisseur, s’opposant génialement à ceux qui ne voyaient en Alfred qu’un bon faiseur de films à suspense… (voir le livre percutant qu’il a consacré à Sir Alfred)

Jean, c’était l’amour du partage, le désir de faire connaître et apprécier le cinéma, mais pourquoi pas un bon vin et un bon repas… Pour moi, la rencontre a été soudaine : il avait fait le déplacement depuis Paris pour venir à Villefontaine, au lycée, présenter et analyser avec ma classe cinéma Les Contes de la Lune Vague ; Mizoguchi, pour des élèves de première, ce n’est pas si simple ; Jean a calé sa grande carcasse dans la chaise d’écolier, a pris la télécommande du magnétoscope, (eh oui, à cette époque pré DVD) et pendant deux heures, nous a fait voyager, dans le film, dans le Japon, dans les histoires de fantômes… tranquillement, répondant avec  patience et sourire à toutes les questions ; un vrai voyage dans le film, qui peu à peu nous devenait familier. C’est peu dire que les élèves étaient scotchés, et après un moment d’appréhension, (la silhouette de Jean était imposante) ils ont osé poser des questions… et ont reçu des réponses simples, précises…

Ensuite, en repartant, Jean a eu la gentillesse de faire des compliments à cette classe que je n’avais jamais vue si attentive, et presque tendre avec celui qui était pour eux déjà un vieux monsieur, comme ils m’ont dit ensuite…

Et puis Jean est revenu, à l’Institut Lumière, pour un week-end de présentation des films choisis pour Lycéens au apprentis cinéma. Jean, depuis le démarrage de l’aventure Lycéens et apprentis au cinéma, a soutenu notre démarche avec fougue et humour. Attentif à chacun, il avait un art très particulier, celui de mêler cinéma, littérature, philosophie, peinture, musique et d’ouvrir l’analyse, de la rendre riche ; il donnait envie de s’y mettre aussi ! Et c’est à cette occasion, en partageant le repas de midi, que j’ai entendu sa célèbre maxime : «  quelqu’un qui, pour aller voir un film de Mizoguchi, renonce à un bon repas, n’a rien compris à la vie… ni à Mizoguchi ».

 

 


Projection de CHJAMI È RISPONDI suivie d’une rencontre avec Dominique Salvatori (père d’Axel Salvatori-Sinz, réalisateur) et Emma Augier (monteuse) au Lycée Marcel Gimond à Aubenas

vendredi 8 novembre 2019

 



Projection de Chjami È Rispondi suivie d’une rencontre avec Dominique Salvatori (père d’Axel Salvatozi-Sinz, réalisateur) et Emma Augier (monteuse) à l’espace d’animation de Pranles

jeudi 7 novembre 2019

 



Retour en images sur le week-end de projection et de présentation des films de la sélection Lycéens et apprentis au cinéma 2019/2020

samedi 29 et dimanche 30 juin 2019

Programme du week-end

Samedi 29 juin

9h45 – Accueil du public
10h15 – PETIT PAYSAN, Hubert Charuel, France, 2017, 1h30
En présence du réalisateur, débat animé par Dominique Caron
12h45 – Déjeuner offert par l’ACRIRA
14h30 – LA JEUNE FILLE SANS MAINS, Sébastien Laudenbach, France, 2016, 1h13
En présence du réalisateur, débat animé par Martin Barnier, Université Lumière Lyon 2
16h30 – DARATT (SAISON SÈCHE), Mahamat Saleh Haroun, Belgique/France, 2006, 1h35
Présentation : Martin Barnier
18h45 – Diner libre
20h00 – MAN ON THE MOON, Milos Forman, UK/All/Japon/USA, 1999, 1h58
Présentation : Dario Marchiori, Université Lyon 2

Dimanche 30 juin

9h00 : Accueil du public
9h30 : CARRÉ 35, Éric Caravaca, France, 2017, 1h07
Présentation Sandrine Comès, professeur de lettres et CAV au lycée Blaise Pascal de Clermont Ferrand
11h00 : CHJAMI É RISPONDI,Axel Salvatori-Sinz, 2017, 1h16
Présentation Thomas de Davydoff, formateur cinéma DAAC Grenoble et Cyril Peyramond, coordinateur Lycéens et apprentis au cinéma
– Présentation de la plateforme Tënk par un représentant d’Ardèche Images
– Présentation du site dédié au dispositif
12h30 : Déjeuner offert par l’Institut Lumière
14h30 : JOHNNY GUITAR,Nicholas Ray, USA, 1954, 1h48
Présentation : Nedjma Moussaoui, Université Lumière Lyon 2
17h00 : CAROL,Todd Haynes, GB, 2016, 1h59
Présentation : Alban Jamin, formateur cinema DAAC Lyon

Week-end organisé conjointement par :
La Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Centre National du Cinéma et de l’image animée, la Direction des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, l’AcrirA, Sauve qui peut le court métrage, l’institut Lumière et l’Université Lumière Lyon 2.



Sélection des films du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma 2019/2020

 

 

 

LA JEUNE FILLE SANS MAINS

Drame animé de Sébastien LAUDENBACH
73 min / France / 2016
Avec les voix de Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm

Synopsis : En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Cheminant loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l’eau, un doux jardinier et le prince en son château. Un long périple vers la lumière…

Bande annonce : https://www.shellac-altern.org/films/422


DARATT

Drame de Mahamat Saleh HAROUN
92 min / Belgique-France / 2006
Avec Ali Bacha Barkaï, Youssouf Djaoro, Aziza Hisseine

Synopsis : Tchad, 2006. Le gouvernement a accordé l’amnistie à tous les criminels de guerre. Atim, seize ans, reçoit un revolver des mains de son grand-père pour aller tuer l’assassin de son père…

Bande annonce : http://distrib.pyramidefilms.com/images/films/543/daratt-bande-annonce.mp4


JOHNNY GUITARE

Western, drame de Nicolas RAY
110 min / Etats-Unis / 1954
Avec Joan Crawford, Sterling Hayden, Scott Brady, Mercedes McCambridge

Synopsis : Tenancière d’un saloon, Vienna embauche Johnny Logan comme musicien, un homme qu’elle a connu autrefois. Ils vont être en proie à la haine d’Emma Small, jalouse de Vienna et de sa relation avec le héros local, le “dancing kid”, qu’elle croit à l’origine de la mort de son frère lors d’une attaque…

Bande annonce (VO) : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19538327&cfilm=1076.html


MAN ON THE MOON

Comédie dramatique de Milos Forman
120 min / États-Unis / 1999
Avec Jim Carrey, Danny DeVito, Courtney Love

Synopsis : La carrière du comique américain Andy Kaufman né à New York en 1949. Il débute dans de nombreux cabarets avant de se faire remarquer à la télévision dans la célèbre émission “Saturday Night Live”. Il est une des vedettes de la série “Taxi” puis provoque les réactions les plus diverses en montant des spectacles originaux, notamment au Carnegie Hall de New York.

Précédé du court métrage L’Acteur
Animation de Jean-François Laguionie
5’30 / France / 1974
Synopsis : Un jeune comédien se maquille en vieillard. Mais sous son masque de jeune homme, quel est son véritable visage ?

Bande annonce : http://www.carlottavod.com/fiche/man-on-the-moon


PETIT PAYSAN

Drame de Hubert Charuel
90 Min / France / 2017
Avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau

Synopsis : Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.

Bande annonce : http://distrib.pyramidefilms.com/images/films/766/petit-paysan-fa.mp4


CAROL

Drame de Todd Haynes
119 min / Grande-Bretagne / 2016
Avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Sarah Paulson

Synopsis : Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

Bande annonce : https://ugcdistribution.fr/film/carol/


CARRÉ 35

Documentaire de Eric Caravaca
67 min / France, Allemagne, Qatar / 2017

Synopsis : “Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est là qu’est enterrée ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette sœur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes.”

Bande annonce : http://distrib.pyramidefilms.com/pyramide-distribution-catalogue/carre-35.html


CHJAMI È RISPONDI

Documentaire de Axel Salvatori-Sinz
76 min / France / 2017

Synopsis : Dix ans après ma dernière visite, je retourne à Cateri, village corse, berceau de ma famille paternelle, pour y affronter mon père. Je dois dénouer les nœuds, je m’adresse à lui sous la forme d’un duel qui puise son fondement dans les méandres de l’histoire familiale. Je le provoque en allant à sa rencontre. Je projette qu’il me parle enfin.

Bande annonce : https://vimeo.com/238851814


RÉPLIQUE(S)
Programme de 6 courts métrages

Vous voulez une histoire ?
Fiction réalisé par Antonin Peretjacko
10′ / France / 2014
Vous voulez une histoire ? Mettez deux femmes dans une pièce et imaginez que l’une d’elles est rousse.

WASP
Fiction réalisée par Andréa Arnold
23′ / Royaume -Uni / 2003
Zoe, une mère célibataire, est fauchée et ses enfants ont faim. Elle tombe sur Dave, un type qui lui avait autrefois tapé dans l’œil. Lorsqu’il l’invite pour sortir boire un verre, elle ment au sujet de ses enfants et les laisse à l’extérieur du pub.

Le repas dominical
Fiction réalisée par Céline Devaux
14′ / France / 2015
C’est dimanche. Au cours du repas, Jean observe les membres de sa famille. On lui pose des questions sans écouter les réponses, on lui donne des conseils sans les suivre, on le caresse et on le gifle. C’est normal, c’est le repas dominical.

Aïssa
Fiction réalisée par Clément Tréhin-Lalanne
8′ / France / 2015
Aïssa est congolaise. Elle est en situation irrégulière sur le territoire français. Elle dit avoir moins de dix-huit ans mais les autorités la croient majeure. Afin de déterminer si elle est expulsable, un médecin va examiner son anatomie.

Réplique
Fiction réalisé par Antoine Giorgini
19′ / France / 2016
Aujourd’hui, Tony passe une audition au conservatoire d’art dramatique. Mais Steven, son meilleur ami censé lui donner la réplique, n’est pas là. Après avoir échoué à lui trouver un remplaçant, Tony quitte les lieux, déterminé à ne plus jamais adresser la parole au traître.

The centrifuge brain project
Fiction réalisée par Till Novack
7′ / Allemagne / 2011
Le Projet de Centrifugeuse Cérébrale est une expérience scientifique initiée dans les années 70. Il s’agit d’un parc d’attractions pour augmenter les capacités cérébrales des gens. Le docteur Laslowicz explique le projet. Il croit que soumettre les gens à une force centrifuge de 20 000 chevaux peut résoudre les problèmes des hommes.


LA TÊTE HAUTE

Drame réalisé par Emmanuelle Bercot
120 min / France / 2014
Avec Rod Paradot, Catherine Deneuve, Benoit Magimel

Synopsis : Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=3T6kn-rYK7M




Les inscriptions définitives au dispositif sont en cours auprès de l’AcrirA et de Sauve qui peut le court métrage

se référer à l’onglet “Présentation / mode d’emploi”

lyceens@acrira.org

j.ters@clermont-filmfest.org